Financement de l’innovation : quelles sont les aides publiques ?

Dans un contexte où l’innovation dans le monde industriel est en plein essor, les autorités publiques ont mis en place différents types d’aides aux projets dans ce domaine. Cet article vous permet d’identifier les financements qui correspondent à chaque situation, ainsi que les conditions requises.

Financement : bien plus qu’une régulation de marché

Le concept selon lequel l’État joue un rôle de régulateur de marchés se fonde sur le système de l’économie néoclassique. Pour autant, cela ne justifie le fait que le gouvernement doive mettre en place un mode de financement, sauf si le marché connaît certaines défaillances, à cause des externalités positives. Ainsi, les aides publiques sont aussi disponibles pour les projets d’innovation et non pas seulement pour la R & D. De plus, il s’avère que le domaine connaît des défaillances de systèmes (comme le défaut de relation entre industrie et science, ce qui requiert des institutions qui permettent ce lien).

 Bourse FrenchTech : coup de pouce à tout projet d’innovation

En tant que professionnel, se lancer dans l’innovation innovante implique une confrontation à de nombreux risques. La Bourse French Tech constitue un financement clé permettant de démarrer le projet d’entreprise innovante. Lancée en 2014, cette aide a profité à des milliers de sociétés. L’obtention de cette bourse French Tech représente un bel accompagnement pour le développement d’un projet. Ces contributions tiennent généralement compte de nombreux types de dépenses (paiement des sous-traitants, assistance et conseils, salaires …).

Cette aide s’ouvre aussi aux personnes physiques souhaitant créer une startup. Elle peut atteindre 45 k€  pour les personnes morales.

Subvention pour la faisabilité d’une innovation

Bpifrance fournit une aide au titre de la faisabilité d’une innovation. Plafonnée à 50K€, cette subvention a pour but de soutenir la maturation et l’émergence d’un projet. Le financement  peut concerner les diverses étapes d’étude de faisabilité commerciale, technique, financière ou juridique, ainsi que l’établissement d’un business plan raisonné pour les phases de préparation et de développement du lancement commercial et industriel. Cette subvention peut également prendre la forme d’une avance remboursable, avec des frais d’instruction de 3%. Elle est éligible pour les entreprises dont l’effectif est inférieur à 2 000 personnes, ou bien aux groupes de plus de  2 000 personnes.

Face au développement de l’innovation, l’Etat a mis en place des systèmes d’aides qui prennent en charge différentes étapes des projets dans ce domaine. Pour de nombreux professionnels, cela représente un vrai coup de pouce.

A quoi sert le big data ?
L’intelligence artificielle , une innovation majeure qui ouvre la voie à la robotisation